Accueil du site > Presse et Grand Public > Diffusion de la culture scientifique > Actualités > Quand le champ magnétique s’effondre ou vire au Sud

Quand le champ magnétique s’effondre ou vire au Sud

Intervenant

Nicolas Thouveny, professeur à l’Université d’Aix-Marseille et directeur de l’OSU Institut Pythéas. Ses thèmes de recherche sont l’étude des variations du champ géomagnétique et la production d’isotopes cosmogéniques, ainsi que du magnétisme des sédiments et son application à la paléoclimatologie et à la géochronologie.

Résumé

Depuis les années 2000, des études paléomagnétiques et de géochimie isotopique couplées sont réalisées au CEREGE sur des séquences sédimentaires marines datées. Elles ont permis d’appréhender en détail ces phénomènes : l’annulation du champ et du bouclier magnétosphérique intensifiant le flux de particules cosmiques. L’événement le mieux connu, car le plus récent et le mieux étudié eut lieu voici 41 mille ans : l’effondrement du champ a abouti en moins de 5000 ans à une phase de champ quasinul qui a duré plus d’un millénaire et qui coïncide avec la disparition de notre ancêtre Néandertal. Y a t-elle contribué ?
Malgré leur aspect apparemment très « fondamental », ces études ont un impact direct sur la sur la capacité de prévision, voire de prévention, de crises géophysiques globales à venir. Comme Néandertal et Cro-Magnon voici 41 mille ans, l’humanité de demain pourrait avoir à subir une forte intensification des flux de particules et de rayonnements létaux ou mutagènes. Un défi technologique pour la protection de la surface terrestre ?

Vendredi 23 Novembre 2018 - 19h00

CNPRS / Club Nautique Provençal Recherche Scientifique - Port de la Pointe Rouge, 13008 Marseille

Lieu : CNPRS / Club Nautique Provençal Recherche Scientifique
Adresse :

Port de la Pointe Rouge, 13008 Marseille